Le retour/détour par le Répertoire (4)

Attention, ouverture dans une nouvelle fenêtre. PDFImprimerEnvoyer

Et puis est venu le temps d’une pause. L’envie de travailler des textes fondateurs. Comme on dit le Répertoire. Nous nous lançons dans deux aventures consécutives; d’abord avec Beaumarchais et sa folle journée, ensuite nous abordons Britannicus et Racine. Chaque fois, un travail de réécriture précède le montage. Nous opérons une soustraction de manière à ne conserver qu’une distribution de cinq acteurs qui jouent cinq personnages. Ce resserrement tire « Le Mariage de Figaro » vers « Les liaisons dangereuses ». Quant à Britannicus l’ablation de Burrhus et d’Albine noircit encore la tragédie : il ne saurait y avoir de choix pour Néron. Au fond, nous allons jusqu’au bout de la désespérance janséniste. Nous commençons également à explorer le patrimoine bâti de notre territoire, allant jouer de château en château.